Destinations

Saint-Jacut-De-La-Mer

Il est important pour moi de partir de ce petit coin de paradis. Il s’agit d’un petit village breton (qui résiste encore et toujours à l’envahisseur) dans lequel j’ai passé le plus clair de mes vacances d’enfance et acquis mon expérience de moussaillon.
De la Baie de Beaussais, en passant par la plage du Rougeret, pour finir sur l’île des Ébihens, ces paysages raviront vos pupilles. Commencer le voyage d’ici peu peut être contribuer à mieux faire connaître cette commune qui m’est chère. Six mois de cabotage sont ensuite prévus pour atteindre le Cap Vert.

De France jusqu’au Cap Vert

Le Cap Vert est LA grande étape avant la Transatlantique ! A partir de ce lieu, la folle aventure commence. Mais avant, il y a du chemin. Notamment en France, où il serait bienvenu de s’arrêter à différents points appréciables pour le voyageur. Je pense par exemple à Saint Malo, Saint Brieuc, Paimpol, Plougasnou, Douarnenez, Concarneau, Quiberon, Noirmoutier, l’Île d’Yeu, les Sables-d’Olonne, La Rochelle, l’Île ‘Oléron ou la Baie d’Arcachon. L’Espagne et le Portugal feront office de lieu de passage rapide afin de pouvoir s’attarder sur les Îles Canaries, Las Palmas et pourquoi pas Gran Canaria ! Il deviendra ensuite urgent d’arriver au Sénégal pour honorer mes engagements auprès de Voiles Sans Frontière.

Le Sénégal

Étape importante du trajet : la région du Sine Saloum. Un arrêt de quelques semaines sera effectué afin d’apporter un soutien aux associations sur place. Les actions pourront prendre différentes formes telles que l’hébergement de médecins, le transport de matériel, une expertise informatique, etc. les possibilités sont nombreuses.

Points d’intérêts : Parc national du delta du Saloum, apprentissage de la pêche traditionnelle, accès à l’eau difficile, riches variétés de paysages

La Transatlantique

Mes recherches m’ont apprises que nombreux sont les projets de voyage autour de l’Océan Atlantique, et qui dit « autour de l’Atlantique » dit « Transatlantique ! ». Héhé, oui ! Mais pas en Solo… Faut-il des c******* de breton et un mental de Viêt-Cong pour se lancer dans cette aventure ? Je l’espère, ce serait moins drôle sinon…
La traversée durera 2 ou 3 semaines, la météo jouant beaucoup dans l’incertitude quant à la durée du périple. Une vision précise n’est pas envisageable plus d’une semaine avant le départ.

Les Bahamas

San Salvador, 1492, Christophe Colomb débarque au Bahamas. La Pinta et la Niña accostent au lever du jour pensant coloniser les Indes Orientales. Tout se passait bien avec les « Indiens » jusqu’à ce que les Espagnols découvrent l’or abondant en ces terres…
Ayons une approche plus saine ! C’est dans les yeux d’un explorateur non intrusif que vous vivrez ce voyage !

Points d’intérêt : traite des esclaves, densité de population, paradis fiscal.

Les Antilles

Cuba, Haïti et Jamaïque constitueront les premières étapes Antillaises.
Ces trois îles seront visitées plus ou moins vite selon l’avancée du périple.

Points d’intérets : La Havane, Varadero, Parc National Desembarco Del Granma, Montego Bay, Kingston, Port Au Prince, Port de Paix, Cap Haïtien

République Dominicaine, Antigua et Barbuda, la Guadeloupe, la Dominique et pour finir la Martinique. Que de destination évoquant le soleil, la mer et les tropiques. De longues étapes seront de mises afin de pouvoir profiter des formidables faunes et flores qu’offrent ces territoires. J’irais donc rendre visite à nos voisins, habitants de lieux chargés d’histoire.

Point d’intérêts : ile d’Hispaniola (partagé Rep. Dom / Haïti), Saint Domingue, Première cathédrale, premier hôpital, première université, sables blancs, cocotiers, villages de pêcheurs, la bachata (musique) – Eaux turquoises, plages blanches, culture anglaise, mangrove lagune de Codrington – Pointe à Pitre – Iles Sauvages, forêt humide et rivières, origine volcanique – Sables blonds, canne a sucre, rhum, villages, jardins, esclavage, ouragans (île courage)

Le Retour

Les courants du Gulf Stream vont permettre un retour porté par les courants. Cependant, les vents sont moins cléments et le retour prendra bien plus de temps que l’allez. De plus il me restera les Açores à visiter. Je pense qu’un bon mois et demi est à prévoir. Quoi qu’il en soit, ces prévisions auront bien eu le temps de mûrir.

Le retour se fera sûrement jusqu’en Bretagne afin de léguer le bateau à de fiers navigateurs voulant prolonger sa folle vie.

La navigation solidaire