Pancarte de prévention contre Ébola

Suivre l’évolution du virus Ébola

Comme certain le savent : le virus Ébola n’a jamais été aussi virulent qu’aujourd’hui.

Débutée au début de l’année, supposée maîtrisée en avril avant de redoubler d’intensité en mai, cette épidémie a fait plus de victimes que toutes les autres combinées en 38 ans. Fin août, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) évoquait ainsi «1.552 décès des suites de la maladie et 3.069 cas suspectés et avérés depuis l’hiver».

Carte interactive – Évolution du virus Ébola fin 2014

Http://healthintelligence.drupalgardens.com/content/tracking-ebola-virus-disease-outbreakwest-africa-2014

A l’heure ou j’écris ses lignes, seul un cas a été recensé au Sénégal. Pas de quoi s’alarmer donc. Mais aucun vaccin n’a été trouvé à ce jour. Il sera donc nécessaire d’être prudent et d’éviter tout contact prolongé avec les personnes extérieures aux villages dans lesquels nous nous rendons.

Photo au microscope d'un virus Ébola !

Photo au microscope d’un virus Ébola !

Infographie retraçant l’évolution d’Ébola depuis 1976

Evolution du virus Ébola en Afrique depuis 1976 !

Évolution du virus Ébola en Afrique depuis 1976 !

 

[EDIT :]

Un bateau de la flotte VSF (12 bateaux dont le mien), Moussespic, à dors et déjà décidé de ne pas se rendre en Casamance. Le Cap Vert à apparemment fermé ses portes à ceux venant du Sénégal.

@MaximeGlaizot (extrait de son mail): 
"La frontière Cap Verdiènne est toujours officiellement fermée aux voiliers venant du Sénégal. Par contre nous avons eu connaissance d’un bateau venant de Dakar qui a pu rentrer sans problème au Cap Vert. On ne peux pas généraliser, mais il semble quand même que ça ne soit pas complètement bloqué."

Ils ont ainsi décidé de ne pas se rendre plus au sud du Sénégal afin de pouvoir remonter jusqu’au Cap Vert sans passer par une région “à risques” et ainsi augmenter les chances de passage.

Pour ma part, je prendrai l’option Cap Vert aussi avant de traverser. Quitte à passer 21 jours en quarantaine. Partir du Cap Vert permet d’accoster aux Antilles. Tandis que partir du Sénégal oblige à accoster au Brésil.
D’ici 3 ou 4 mois les choses auront bien changées, en bien ou en mal. Il serait donc prématuré d’affirmer que tout passage au Cap Vert est à proscrire .