Bay_of_Biscay_from_Terra_(2001-05-28)

Golfe de Gascogne – Départ imminent !

Demain matin, à la première heure, nous partons direction l’Espagne !

Pour traverser le Golfe de Gascogne, il faut trouver une bonne fenêtre météo… Ne pas attendre le bon créneau c’est, potentiellement, s’exposer à des creux de 12m, à des vents violents pouvant faire démâter, ou a un brouillard coupant toute visibilité !

Dyu - Un amis d'Élo qui nous a créé l'arceau pour le panneau solaire !

Dyu – Un amis d’Élo qui nous a créé l’arceau pour le panneau solaire !

Depuis 5 jours je suis attentivement l’évolution des conditions météorologiques dans le golfe et nous aurions pus partir dès mercredi matin. Mais il fallait finir la préparation du bateau. Installer le sondeur, changer de bord le compas, créer un arceau à l’arrière du bateau pour le panneau solaire et ranger deux ou trois bricoles. Nous avions prévu un départ jeudi mais toutes ces finitions ont pris un peu plus de temps que prévu. Il nous a fallu une journée de plus pour terminer la création et l’installation de l’arceau. Un grand merci à Dyu pour son travail bénévole !

Nous avions prévu de partir jeudi car un anticyclone s’est formé depuis mardi soir et nous offrait un temps clément jusqu’à lundi soir. Ainsi nous aurions eu environ une journée et demis de marge pour la traversée qui durera environ 60 heures. Cette marge me parait absolument nécessaire car le moindre pépin pendant la traversée peut faire perdre beaucoup de temps. Malgré le retard, nous aurions pu partir à 17h aujourd’hui pour conserver cette marge minimum. Mais depuis hier la météo a changée. Ce sera finalement pétole mardi prochain ainsi que mercredi. Nous avons donc décidé de nous accorder une bonne nuit de repos avant le départ.

Carte isobarique - Dimanche 26 Octobre

Carte isobarique – Dimanche 26 Octobre


Partir directement de nuit aurait un peu compliqué les choses. Élodie ne sachant pas encore naviguer, j’ai beaucoup de choses à lui expliquer pour qu’elle puisse à peu près gérer le bateau lorsque je dormirai. Et toutes ses explications seront bien plus faciles à faire de jours que de nuit. Demain sera donc une grosse journée de prise en main pour Élo. Je me ferai un bon gros dodo en fin d’après midi quand j’estimerai qu’elle est à peu près capable de tenir un cap, ou du moins de vérifier que le pilote auto fait bien son travail. Ensuite je navigue de nuit et ce sera son tour de dodo.
Changement de plan

Changement de plan


La fenêtre météo étant large, nous allons prendre un cap plus à l’Ouest que prévu. En premier lieu nous pensions accoster à Gijon afin de faire au plus court. Mais arriver à ce niveau complique pas mal la suite. J’ai eu un navigateur qui vient de traverser et qui m’a conseillé de ne pas suivre leur exemple. Ils ont accosté à Gijon il y a deux jours et ont bien de la peine à rallier la pointe Ouest espagnole. Plusieurs navigateurs qui ont déjà traversés m’ont fait le même topo. Nous devrions donc arriver aux alentours de lundi à La Corrogne.

Je manque malheureusement de temps mais vous aurez bientôt plus d’infos sur Élo ! Et peut être quelques photos (si elle se laisse prendre) !