Rando en montagne !

Le dépassement de soi

Nous nous fixons souvent nos propres limites de manière arbitraire et sommes tellement convaincus de notre incapacité à aller au-delà que nous n’essayons même pas, pire, ne l’imaginons même pas.

Plongeon 10m

En préparant ce voyage, l’idée est de montrer qu’avec un peu de volonté ces limites peuvent être repoussées, et plus facilement qu’on ne le croit. Voyager en bateau n’est certes pas une mince affaire, qui plus est pour un parisien à qui l’on rabâche qu’il faut être extrêmement bien préparé pour envisager un voyage en mer en solitaire, mais ce n’est pas insurmontable.

Le premier combat sera de combattre ses habitudes…

  • L’habitude du confort

feu maison GD parents

Habitués à tout à avoir à porter de main dans notre société, considérant l’eau chaude, le chauffage et la lumière comme des acquis, il est certain qu’une situation dans laquelle tout ce confort serait perdu fait peur et est souvent considérée comme hors de portée. Seulement, chacun est capable de vivre sans ce confort. Nos grands-parents ou arrières grands-parents le faisaient tout naturellement. Alors ? Il ‘suffit juste’ de se faire violence pour franchir mentalement le cap, se dire qu’on en est capable et … oh surprise, c’est possible. Certes, c’est dans un premier temps bien moins agréable, mais au fil du temps cela devient une … habitude.

Le second, de combattre ses acquis…

  • l’acquis social

Jour 1 077Depuis nos premières relations sociales, nous nous construisons un réseau d’amis, de partenaires, de connaissances. Plus nous restons dans une même région, plus le tissu social s’agrandit, et par la même occasion notre sentiment d’appartenance à un groupe, au détriment de l’appartenance au Monde.
S’éloigner de son réseau ne signifie pas le renier, c’est une façon de se faire violence afin de s’ouvrir de nouveau à l’inconnu.