Cocotte bronze sur le balcon arrière !

Le voyage de Cocotte ! Premier épisode

Je suis partie d’Arzal dans le Morbihan en BRETAGNE sur un petit voilier. A Arzal, il y a un barrage qu’il faut passer en bateau pour passer de la rivière La Vilaine à l’océan. C’est très impressionnant : j’entre dans l’écluse avec le bateau , une grande porte se ferme derrière nous et le bateau monte ou descend (ça dépend du niveau de l’eau de l’autre coté du barrage) et devant le bateau, l’on ouvre une autre grande porte. Et voilà, l’océan peut s’ouvrir à nous !! avant ça , il y a tout de même un estuaire à longer : c’est un endroit ou la rivière se jette dans l’océan.

Et c’est parti !!! wouah !! sacrées vagues !! le bateau tangue pas mal ! Je dois m’amariner un peu , m’habituer à la mer, à ces mouvements, au vent, au froid et à l’humidité ! Pas commun pour une poule !!

Nous passons des îles : Houat, Hoedic,… puis vient le large…

La nuit tombe, le vent ne restera pas avec nous cette nuit donc nous utilisons le moteur pour faire avancer le bateau, nous voyons pleins de méduses phosphorescentes, qui se voient dans la nuit et vers la fin de la nuit, j’entends des bruits autour du bateau comme quelque chose qui glisse plus vite que le bateau, je crois que ce sont des dauphins !!! ils nous accompagnent !!

Le lendemain matin, encore mieux, nous les voyons super bien , ils jouent avec le bateau, sautent,passent sous le bateau, d’un coté et de l’autre, …
Nous croisons aussi d’étranges méduses et une tortue, se prenant un bain de soleil au milieu de l’océan !!

Nous continuons notre route, quelquefois il y a de grosses vagues , quelquefois, pas du tout, quelquefois, nous voyons des bateaux, par exemple , un matin, nous avons vu un gros ferry et un gros pétrolier et même si nous, on est tout petit, ce sont eux qui ont changé de route !

Petit oiseau perdu au milieu de l'océan !

Petit oiseau perdu au milieu de l’océan !

 

Nous croisons un ami qui vient se poser : il doit être perdu, nous sommes si loin de la terre et c’est un oiseau que l’on trouve dans nos campagnes , pas au milieu de l’océan !!

 

 

Après 4 jours et 3 nuits, TERRE EN VUE !! wouahou !!!
Nous approchons de l’Espagne, nous sommes tous fous dans le bateau.

Quelle joie d’ arriver dans un pays par la mer, c’est très différent de l’avion ou de la voiture… mais voilà, en bateau, il faut être patient et une autre nuit de navigation s’imposera avant d’atteindre le port de La Corogne.

La mer vue depuis le bateau !

La mer vue depuis le bateau !

Une dure et longue nuit quand on arrive près du but et qu’on a très envie d’arriver !! C’est quand qu’on arrive ???!!

Ah !! ça y est ! Nous approchons… !

Cocotte croise un paquebot qui sort du port !

Cocotte croise un paquebot qui sort du port !

Et voila, le port de La Corogne !

L'entrée du port de La Corogne !

L’entrée du port de La Corogne !

Nous arrivons et voici mon nouveau chez moi pour quelques jours : (vue du bateau bien sûr!!)

Cocotte aime sa nouvelle maison !

Cocotte aime sa nouvelle maison !

Pas mal, non ?
Je m’en vais visiter notre première ville-escale et nous nous reposons tous parce qu’en mer, on ne dort pas beaucoup, il faut toujours quelqu’un qui barre : la barre, c’est ce qui permet de diriger le bateau et vérifier qu’on ne se cogne pas avec un autre bateau.

Il faut aussi régler les voiles du bateau, tirer ou lâcher les voiles en fonction du vent parce que c’est le vent qui fait avancer le bateau !

Nous allons voir de plus près le phare qui nous a permis de savoir que nous arrivions. Et oui, de nuit, il faut des repères lumineux pour savoir ou l’on va quand on s’approche des cotes.

La tour d'Hercule !

La tour d’Hercule !

Ce phare, La Tour d’Hercule raconte des histoires dont une :

Le mythe d’Hercule :

Un géant, appelé Gérion, régnait par la terreur en effrayant la population. Hercule l'affronte au combat : après 3 jours de lutte acharnée, Hercule a vaincu Gérion et a enterré sa tête et sur elle il fait construire une tour. Autour, il fonde une ville qu'il nomme Crunia du nom de la première femme qu'il a aimée. Quand Hercule est parti, Espan, son neveu, a achevé le phare et l'a doté d'une lampe qui ne s’éteignait jamais. Il y a aussi placé un grand miroir pour voir arriver les navires ennemis.
La vue du phare d'Hercule !

La vue du phare d’Hercule !

Bientôt Cocotte vous emmènera au Portugal !