Réunion de livraison de la salle informatique

Article publié par mail #2

Encore et toujours, la connexion nous fait défaut ici. Nous donnons donc peu de nouvelles mais les choses avancent bien.

Les 540 élèves de l’école de Niodior sont presque tous formés. Les professeurs ont été formés la semaine dernière et nous terminons aujourd’hui la formation des techniciens du village.

Bientôt, nous nous dirigerons vers le village de Dionewar pour réitérer l’expérience. Mais avant, nous avons prévus une dernière réunion avec les autorités ce lundi. Elle a pour but de faire prendre conscience à la communauté que cette salle et ces ordinateurs (qu’ils appellent joyaux) sont une ressource dont il va falloir prendre soin. Les coûts inhérents à la salle ne doivent pas être un poids pour l’école et doivent être pris en charge par l’ensemble des
bénéficiaires.

Une première étape a été d’impliquer les techniciens dans la gestion de la salle. Chaque technicien s’est engagé à répondre à l’appel de Mr le directeur (BigUp Mister CAMARA !) au moins deux fois dans l’année pour venir réparer les ordinateurs en défaut. Étant donné qu’ils sont 25 et qu’il suffit d’un ou deux techniciens pour réparer les ordinateurs en une après midi, la salle devrait fonctionner à plein régime en permanence.

Concernant la protection des ordinateurs, nous avons demandé aux techniciens de réfléchir par eux même à une solution. Je me suis volontairement tenu à l’écart des discussions pour leur faire prendre conscience que la salle leur appartient maintenant. Il a suffit d’une nuit de réflexion pour que des solutions soient mises sur la table. Le lendemain, une cagnotte a été mise en place pour l’achat de tissus et de matériel de couture. 15 000 francs ont été récoltés il me semble, et 20 000 devraient suffire pour protéger l’ensemble des ordinateurs contre la poussière.

Pour les formations des techniciens, j’ai créé des vidéos explicatives qui montrent pas à pas comment effectuer chaque étape d’entretien, de réparation et d’installation. Ces vidéos sont mises à la disposition de la communauté pour que chacun puisse réparer ses propres
ordinateurs. Des procédures et autres documents numériques sont aussi mis à la disposition des techniciens et enseignants. Grâce à ses documents, chacun est capable d’utiliser pleinement les ressources mises à disposition.

Voila pour les nouvelles du projet.

Concernant notre vie sur place, nous avons la chance d’être tombés sur la famille CAMARA.. Nous comprenons pleinement ce que signifie le mot Téranga ! Repas copieux chaque jour, petites attentions quotidiennes, disponibilité hors pair, etc.

On nous a toujours conseillé d’acheter de l’eau en bouteille pour éviter des problèmes intestinaux. Mais nous avons une super solution : la paille LifeStraw ! J’en avais parlé dans un précédent article. Nous l’utilisons tous les jours pour boire l’eau du puits, elle nous filtre le sable et les petits vers que nous voyons à la surface de l’eau.

Le bateau n’as pas bougé depuis près d’un mois. Lamine veille au grain et dort dedans chaque soir pour éviter les intrusions. Chaque matin, il marche 16Km pour venir nous rejoindre à Niodior. Chaque soir, il y repart.

Nous avons fait l’expérience du marabout. Mais celui ci ne m’a pas convaincu… Jeune et itinérant, il peut me dire ce qu’il veut il sait bien que je ne le reverrais jamais. Parait-il qu’il faut que je tue un bœuf pour nourrir 100 personnes afin de protéger le projet contre les esprits maléfiques… Il ne doit pas savoir que l’imam et le reste des autorités ont déjà fait moults prières pour bénir ce projet !

Le cadre est magnifique ici. Nous avons fait beaucoup, beaucoup, beaucoup de photos, et beaucoup de vidéos. Une vidéo a déjà été compilée mais à cause de la connexion je ne peux pas la partager tout de suite avec vous. Deux autres vidéos sont prévues : l’une pour expliquer et montrer le projet informatique, et une seconde qui montrera l’évolution de l’école dans laquelle nous avons été accueillis.

Dernière chose, ne vous vexez pas si je ne répond pas tout de suite aux commentaires… La connexion m’empêche pour l’instant de les voir.